Tout savoir sur la VMC Double Flux

    Ventilation double flux

    Ce système de ventilation des logements existe depuis environ 30 ans dans les pays nordiques ou en Allemagne (des pays en avance sur les économies d’énergie !), mais commence tout juste à se faire connaître en France. Intéressant pour réduire sa consommation en chauffage l’hiver ou pour gagner en confort à l’intérieur de nos bâtis, il va certainement se généraliser peu à peu dans le futur. Mais qu’est-ce au juste qu’une VMC Double Flux ? Tous les détails dans cet article !

    VMC Simple Flux ou VMC Double Flux ? Quelle différence ?

    Vous connaissez la VMC Simple Flux : elle équipe une grande majorité des logements aujourd’hui. Elle extrait, via un petit moteur, l’air humide des pièces d’eau et de la cuisine, et le rejette en dehors du logement. Cela crée une dépression, qui permet de faire entrer passivement un air neuf via les aérations naturellement présentes dans les autres pièces (notamment dans le cadre de vos fenêtres !).
    Lorsque la VMC simple flux marche (et que la pièce d’eau n’est pas aérée en même temps) un flux d’air se crée naturellement entre ces ouvertures et la bouche de VMC, ce qui permet un renouvellement de l’air. Ce système fonctionne bien, mais il génère une perte de chaleur en hiver et réchauffe le logement l’été car l’air entrant est à la température de l’extérieur.

    La VMC Double Flux permet de s’affranchir en partie de ce problème : elle gère également l’entrée d’air et réchauffe au besoin celui-ci au moyen d’un échangeur air/air qui met à proximité immédiate l’air vicié sortant et l’air neuf entrant. Cet air nouveau est ensuite insufflé dans les pièces à vivre via des bouches présentes dans les murs ou le plafond.

    Quels sont les avantages à utiliser une VMC Double Flux ?

    Il en existe plusieurs :

    • En limitant les déperditions énergétiques, la VMC Double Flux permet de limiter la consommation de chauffage. On estime le gain à environ 20-30kWh/m2/an !
    • L’air est entièrement renouvelé toutes les 2 à 3 heures : c’est normalement ce qui est préconisé en général pour limiter l’accumulation d’humidité dans les murs et l’apparition des moisissures.
    • Plus de confort : fini les courants d’air frais l’hiver générés par ces ouvertures passives, l’air est globalement identique (température, humidité) dans toutes les pièces en permanence
    • L’air entrant est filtré avant d’être insufflé, ce qui limite les entrées de pollens et autres allergènes : c’est un avantage considérables pour toutes les personnes sujettes aux allergies !

    Laisser un commentaire