Retour

Comment devenir couvreur-zingueur ?

Devenir couvreur-zingueur

07 janv. 2021

Vous rêvez de devenir couvreur-zingueur mais vous ne savez pas quel chemin emprunter ? Suivez notre guide pour tout savoir sur la profession.

Un couvreur-zingueur est un professionnel du BTP. Il occupe une fonction essentielle qui est de réaliser la réfection des toits. Véritable couteau suisse dans le BTP, un couvreur-zingueur est amené à réaliser différents travaux avec différentes techniques de pose de toiture. Vous souhaitez devenir vous-même couvreur-zingueur ? Vous hésitez sur la formation à effectuer pour devenir un couvreur-zingueur diplômé ? Nous vous présentons les principaux aspects de ce métier qui ne connaît pas la crise…

Présentation du métier de couvreur

Un artisan couvreur-zingueur réalise des travaux de pose et de rénovation de toiture. Les couvreurs doivent donc maîtriser les différentes techniques de pose de revêtements de toiture selon le matériau choisi pour la couverture d’une toiture. Par exemple, la pose d’une ardoise nécessitera une méthode différente par rapport à la pose de tuiles ou d’une couverture zinguerie.

De plus, un couvreur-zingueur devra être à même d’apporter des conseils avisés à ses clients concernant la couverture qui sera la plus adaptée par rapport à la charpente du bâtiment et à sa localisation géographique.

Cet artisan du BTP est également formé à la rénovation d’une toiture. Il doit donc être capable de vérifier le bon état d’une toiture. Il peut s’agir par exemple de vérifier l’étanchéité d’une tuile canal ou d’une tuile plate de plusieurs années d’âge ou bien encore le bon alignement d’ardoises sur un toit pour éviter toute infiltration d’eau.

Quels sont ses principaux domaines d’intervention ?

Les travaux de couverture comprennent plusieurs aspects tels que :

  • la réalisation de la structure portant la toiture (exemple : pose préalable d’une structure en bois afin de supporter la couverture de la toiture) ;
  • la pose de différentes couvertures de toit (exemple : tuiles, ardoises, plaques de zinc, bardage bac acier, bardeaux…) ;
  • la réalisation d’un faîtage ;
  • la pose d’une fenêtre de toit de type VELUX ;
  • la réalisation de l’étanchéité au niveau de la sous-toiture ;
  • la pose d’une gouttière pour évacuer les eaux pluviales ;
  • le démoussage d’une toiture.

Dans le cadre d’une construction d’une habitation ou d’un bâtiment, un couvreur-zingueur sera donc amené à travailler en étroite collaboration avec le charpentier chargé des travaux de charpente sur le chantier. En effet, l’artisan couvreur devra proposer des matériaux de couverture (ex. : tuiles plates ou canal en terre cuite, ardoises…), qui de par leurs caractéristiques et leur pose sont adaptés à la charpente mise en place.

Par exemple, une charpente traditionnelle avec des combles pourra supporter la plupart des éléments de couverture proposés pour des travaux de toiture. Pour un toit plat, un couvreur-zingueur devra choisir avec soin les éléments de couverture afin de s’assurer de la rapide évacuation des eaux pluviales en cas de fortes intempéries.

En outre, un couvreur-zingueur devra être également capable de réaliser différents calculs et plans concernant :

  • la surface de toit à couvrir ;
  • l’inclinaison nécessaire pour l’évacuation des eaux pluviales ;
  • les dimensions des fenêtres de toit ou lucarnes que l’ossature de la charpente peut supporter ;
  • l’inclinaison des gouttières et des chéneaux pour une bonne évacuation des eaux de pluie ;
  • le poids des matériaux de couverture que peuvent supporter les charpentes ;
  • le prix des matériaux et le montant de la main-d’œuvre afin d’établir un devis gratuit à la demande des clients.

Pour tous travaux de pose ou de rénovation d’une toiture, les couvreurs-zingueurs sont donc les professionnels à contacter pour la garantie d’une parfaite étanchéité et isolation thermique du toit.

Quelles formations choisir pour devenir couvreur-zingueur ?

Plusieurs formations permettent d’être formé au métier de couvreur-zingueur telles que :

  • le brevet professionnel de couvreur ;
  • le brevet professionnel d’étanchéité du bâtiment et des travaux publics ;
  • le bac pro intervention sur le patrimoine bâti avec la spécialisation couverture.

Pour devenir chef d’équipe dans une entreprise de couverture, une formation complémentaire bac+2 sera nécessaire. Vous pouvez alors vous orienter vers :

  • un BTS bâtiment ;
  • un BTS charpente-couverture ;
  • un BTS enveloppe du bâtiment avec la spécialisation conception et réalisation ;
  • un CAP couvreur ;
  • etc.

À noter qu’un travail de qualité est généralement labellisé par le label Qualibat. Par conséquent, un couvreur-zingueur aura tout intérêt à demander ce précieux label afin d’être reconnu comme un artisan RGE.

Pour résumer :

  • un couvreur-zingueur est un professionnel formé pour réaliser ou rénover des toitures ;
  • un couvreur-zingueur doit avoir des connaissances de base en maçonnerie, en plomberie, en isolation thermique, etc. ;
  • un couvreur-zingueur peut choisir différentes évolutions de carrière comme devenir couvreur-zingueur pour les monuments historiques…
Trouver votre artisan Couvreur / Zingueur

Laisser un commentaire

 

* Champs obligatoires

Projet

Salle de bains

Projet

Chauffage / Climatisation